A propos des « Messagers de la paix » des Nations Unies

Les « Messagers de la paix » des Nations Unies sont d’éminentes personnalités, soigneusement sélectionnées dans le monde des arts, des lettres, des sciences, du spectacle, des sports et autres secteurs de la vie publique, et qui ont accepté de contribuer à attirer l’attention du monde entier sur les activités des Nations Unies.

Honorées de la plus haute distinction accordée par le Secrétaire général à un citoyen du monde pour une période initiale de deux ans, ces personnalités consacrent une partie de leur temps, leur talent et leur passion à faire connaître l’action que mènent les Nations Unies pour améliorer la vie de plusieurs milliards de personnes, sur toute la planète.

Par leur présence dans la sphère publique, et grâce à leurs contacts avec les médias internationaux et à leurs activités humanitaires, ces « messagers de la paix » contribuent à mieux faire comprendre que les idéaux et les objectifs de l’Organisation des Nations Unies nécessitent l’attention de tous.

Grâce à leur bonne volonté et à leur réputation, bon nombre de ces personnalités ont réussi à rendre plus visibles, dans les médias internationaux, les questions régionales et locales les plus urgentes, ainsi que l’ensemble des travaux des Nations Unies. Au-delà de la sensibilisation du public à tel ou tel problème particulier, certains des « messagers de la paix » ont effectivement ajouté leur voix à des campagnes ayant conduit à des actions concrètes.

Par le passé, ces « militants célèbres » ont participé à des activités et manifestations allant de concerts à d’importantes allocutions lors d’événements organisés par les Nations Unies au plus haut niveau, en passant par des interventions sur les réseaux sociaux – tels que Twitter et Facebook – dans le but d’amplifier la portée de telle ou telle campagne. Les Messagers de la paix se rendent également sur le terrain pour assister directement à la mise en oeuvre de certains programmes ou activités des Nations Unies – ce qui permet d’accroître la visibilité, dans les médias internationaux, de certains problèmes régionaux et locaux.

C’est le Secrétaire général des Nations Unies qui nomme les Messagers de la paix. D’autre part, des « Ambassadeurs de bonne volonté » sont désignés par les directeurs respectifs de différents Fonds, Programmes et Institutions spécialisées de l’ONU – notamment l’UNICEF, le Programme alimentaire mondial (PAM) ou encore le HCR (le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés). Les Ambassadeurs de bonne volonté doivent être ensuite approuvés par le Secrétaire général.

Depuis la création du Programme des « Messagers de la paix », en 1998, plusieurs Secrétaires généraux qui se sont succédé à la tête de l’Organisation ont ainsi nommé ces personnalités de haut rang, afin qu’elles engagent leur nom, leur réputation et leur énergie au service d’un monde plus pacifique.

En 2010, en réponse à une demande de l’Assemblée générale pour marquer l’Année internationale de la biodiversité, le Secrétaire général a – pour la première fois – nommé un Ambassadeur de bonne volonté des Nations Unies.